Tribune juin 2016 « Mais si, ça va mieux ! »

Il était une fois un candidat qui, pour conquérir un pouvoir qu’il enviait de longue date et satisfaire une ambition toute personnelle, n’avait pas hésité à rassembler autour de lui ses adversaires d’hier en une équipe disparate, porteuse d’un projet hétéroclite, faite de grandes affirmations et de petites idées.

À force de marketing, imposant son image et réécrivant l’histoire, il parvint à être élu.

Son prédécesseur, trop occupé à sa charge et attaché à servir sa fonction jusqu’au bout de son mandat, n’avait sûrement pas vu les coups venir, et fut vaincu.

Mais une fois cette nouvelle équipe élue, et l’ivresse de la victoire évaporée, la dure réalité s’imposa à eux : il fallait maintenant gouverner.

Pris de court, dépourvus de cap et de méthodologie, ils s’attardèrent deux ans durant à accuser leur prédécesseur de tous les maux. On allait voir ce qu’on allait voir, toutes les difficultés allaient être réglées !

Et la courbe de la circulation inversée, tout étant question, dans ce domaine, de volonté.

Puis vint le temps de l’hésitation fiscale… Déchiré entre la douloureuse nécessité d’en voter des hausses pour financer les besoins publics, immédiatement rattrapé par l’irrésistible envie de popularité en en décrétant des baisses. Allez comprendre.

Toute ressemblance avec l’actualité serait involontaire, bien que fortement préoccupante…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :