En ce 24 août, j’ai choisi d’être « Libres ».

Pour tous les Vicinois, le 24 août est synonyme de liberté, puisque chaque année à cette date nous célébrons la libération de notre village par nos héros de la deuxième Division Blindée du Général Leclerc.

C’est pourtant avec regret que j’ai choisi, pour la première fois depuis plus de 20 ans, de renoncer cette année à être présent pour ces célébrations.IMG_1718

Si je fais ce choix, c’est parce que je crois qu’au-delà de notre devoir de mémoire, que j’exercerai à distance, d’autres combats méritent notre engagement.

Depuis toujours j’ai en moi quelques-unes des valeurs portées par le Général De Gaulle.
Les valeurs de servir les autres, de respect, d’amour de la France et de fidélité à mes engagements.

Aujourd’hui, j’ai le sentiment que les instances officielles de ma famille politique s’éloignent peu à peu de ce Gaullisme reçu en héritage, celui d’une France solidaire et républicaine.

Ce choix est avant tout guidé pour elles par des impératifs politiques, il faut à tout prix exister, quitte pour cela à se livrer à quelques compromissions.

Leur positionnement pourrait se résumer à cette équation : puisque les électeurs centristes assis à notre gauche ne nous écoutent plus, alors séduisons coûte que coûte ceux assis à notre droite, certains allant même jusqu’à imaginer une coalition patriote et populaire, pour ne pas dire populiste.

Comme beaucoup de mes amis, j’ai été tenté de quitter Les Républicains, avec à l’esprit cet adage de Winston Churchill : « il vaut mieux parfois changer de parti, que de changer d’idées ».

Mais je veux croire que ces valeurs qui m’ont encouragé à m’engager dans la vie publique et politique, subsistent encore dans nos rangs. Elles n’ont pas disparu avec la défaite des présidentielles, et le combat, s’il doit être livré, doit d’abord avoir lieu de l’intérieur.

C’est pour toutes ces raisons que j’ai choisi aujourd’hui d’être présent à Brive aux côtés de Valérie Pécresse, pour la réunion annuelle de notre mouvement « Soyons libres ».

Parce que « cette rentrée doit être celle du sursaut »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :