Nos très chers padels.

Madame Rosetti propose pour 350 000 € la construction de terrains de Padel au parc Maurice LAURE, tandis que des terrains de tennis sont à l’abandon au Grand Pré.

Il est de ces projets difficiles à suivre… un petit retour en arrière s’impose.

IMG_4164 2

Au budget 2018 figurait la construction de terrains de Padel pour 350 000€.

Construits par la ville, gérés par le club de tennis, ils devaient bénéficier à tous et donc, pour une plus grande attractivité, être construits sur les terrains de tennis à l’abandon du Grand Pré.

Depuis un an, nous demandons que nous soient communiquées les conditions d’accès réservées aux vicinois non licenciés au club de tennis pour utiliser ces nouveaux terrains.

Malgré cette demande, aucune réponse ne nous a été formulée, et aucun projet ne nous a été présenté en commission.

Au lieu de ça, nous découvrons lors du conseil du 11 décembre 2018, une délibération autorisant Madame le Maire à déposer le permis de construire de ces terrains de padels ….. au parc Maurice LAURE ??

Mais bien sûr, toujours aucun plan ou projet présenté…

Devant ce retournement et ce vide d’information, nous avons voté contre.

Début février, nous sommes alertés par des riverains de la tenue d’une réunion de concertation à ce sujet le 6 février.

Pourtant, le 6 février se tient notre commission municipale, et à l’ordre du jour, il n’est toujours pas prévu de présentation dudit projet !

Le jour J arrive, et en fin de commission, on daigne nous présenter un projet – tenez-vous bien- dont le permis de construire a été déposé le matin même. 

Mais de qui se moque-t-on ?!?

On attend que le projet soit définitif et déposé pour le présenter aux élus de la minorité, transformant nos commissions municipales sensées être des réunions de travail en réunions d’information ?

Alors quitte à participer à une réunion d’information, nous avons décidé, avec les élus des groupes minoritaires présents, de nous rendre sans y avoir été invités à la réunion de « concertation » organisée par Madame le Maire auprès des riverains.

Et là, nous avons compris à la fois la définition que Madame ROSETTI se fait de la concertation, et la raison pour laquelle ces réunions se tiennent à huis-clos, hors de vue de la presse et des élus.

1)      Seule une poignée de riverains présents, dont le nombre est inférieur au nombre d’élus de la majorité et membres du club mobilisés pour l’occasion.

2)     Une des riveraines nous explique ne pas avoir été invitée, mais être présente puisqu’elle «  a entendu parler du projet au club de tennis dont elle est adhérente »,

3)      Un Maire qui accuse son opposition d’avoir réalisé un tract pour informer tous les riverains de cette réunion, « ce qui n’était pas souhaité par la ville ».

4)      Une autre riveraine qui, pour calmer la colère de Madame le Maire, « avoue » cette faute impardonnable d’avoir photocopié l’invitation reçue à son domicile et de l’avoir distribuée aux maisons riveraines, malencontreusement oubliées.

5)     La présentation d’un projet de deux terrains de Padel couverts ( 8 mètres de haut) et éclairés pour le jeu nocturne.

6)      Aux questions des riverains surpris par l’emprise des bâtiments et la proximité avec leurs habitations, la réponse tient en deux phrases : le permis de construire a été déposé, et il nous faut bien innover pour faire de Voisins une ville attractive.

7)      A la question : pourquoi au Parc Maurice LAURE et pas au Grand-Pré ? Réponse : plus simple pour le club et plus convivial grâce au club house.

8)      A la question : comment et à quel prix les non licenciés pourront-ils venir jouer ? Réponse : on y réfléchit.

9)      A la question : où vont se garer les nouveaux utilisateurs ? Pas de réponse.

Et pour finir, des vicinois écœurés qui quittent une réunion qui n’a servi à rien si ce n’est de dire qu’elle a existé, et qui se demandent qui veille sur leursintérêts et leur cadre de vie, puisque visiblement leur Maire ne les écoute pas.

Enfin, il nous faudra attendre un article de presse (alertée par les riverains) pour apprendre les justifications de Madame le Maire.

  • Pour les bâtiments trop hauts devant les habitations : « on peut planter des arbres ».
  • Mettre ces terrains au Grand-pré : « c’est trop excentré et pas assez convivial ».
  • Pour le coût de 350 000 euros : « ce n’est pas si cher, quand on sait que la construction d’un terrain de tennis coûte 8 à 900 000 € (chiffre totalement farfelu) ».

Heureusement, on y apprend aussi que le chantier sera terminé en décembre 2019…

Vous me direz, ce n’est pas la meilleure saison pour se mettre au sport, mais ce sera juste à temps pour les élections…

IMG_1194.jpg

Je ne sais pas vous, mais moi j’ai hâte de voir comment ce projet va nous être présenté dans le magazine de la ville.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :